Critiques

Décembre 2012

Concert

Orchestre Métropolitain

Maison symphonique de Montréal

Vendredi 7 décembre 2012

Mahler : Symphonie No 4 en sol majeur
Bach: Jauchzet Gott in all Landen, cantate pour soprano, BWV 51
Suzie LeBlanc, soprano

Samedi 8 décembre 2012

Bach : Suite No 2 en si mineur, BWV 1067
Bruckner : Symphonie No 6 en la majeur
Marie-Andrée Benny, flûte

« Le grand gagnant de la construction de la Maison symphonique de Montréal se nomme Yannick Nézet-Séguin. »

« Dès le tout premier concert à la Maison symphonique, Yannick Nézet-Séguin est le seul musicien à avoir pris la mesure du lieu. »

« Le chef trouve l’étincelle. »

Christophe Huss, Le Devoir, 10 décembre 2012

“Then came a slow movement of ineffable beauty, with soft violins and subtle rhythmic inflections. Even the plucked notes of the double basses (lined up at the back) seemed full of tenderness.”

Arthur Kaptainis, Montreal Gazette, 9 décembre 2012

« Dirigeant de mémoire, le jeune chef en souligne bien le côté caricatural, principalement au Scherzo (le deuxième mouvement), avec son violon-solo aux deux instruments accordés différemment et son trio central auquel il donne une allure inhabituellement capricieuse. »

Claude Gingras, La Presse, 8 décembre 2012

« Une ivresse sonore »

Wiener Zeitung